L'Yonne en commun Avallon

Les écologistes et la gauche rassemblés

<p>Élections départementales 2021, Avallon, Yonne.</p>

L’Yonne en commun Avallon > Candidats > Hélène Lipietz

Une candidate EELV

Hélène Lipietz

jeudi 6 mai 2021

Je suis née à Paris d’une mère avallonaise, agente de transmission, FFI et FTP, durant la guerre avec mon grand-père Geuinlé, président des anciens combattants d’Avallon et marchand de cuir, et d’un père réfugié en France en 1924 pour fuir la dictature raciste polonaise de l’époque…

Je suis la petite dernière de trois enfants, Alain qu’on ne présente plus et Catherine notre sœur médecin.

J’ai passé mes vacances à Avallon chez mes grands-parents à courir les bois et à pêcher avec Grand-père mais aussi à observer l’impact de l’Humain sur nos pauvres terres granitiques.

Je suis revenue vivre au pays, le canton d’Avallon se trouvant être celui de mes ancêtres de Thory à Trinquelin en passant par Sainte Magnance et Quarré les tombes, seuls Montillot, patrie des Defert et Rouvray, celle des Voisenat, échappent à ma généalogie.

Entre deux séjours sénatoriaux, j’ai créé un restaurant bio, local et/ou solidaire en Avallon qui fait aussi bouquinerie, salon de thé et caviste, bref un lieu pour faire vivre le bien-manger, le bien-vivre, l’écologie et la solidarité avec notre territoire.

J’ai eu une carrière politique hachée parce qu’il est pour moi important que les politiques ne deviennent pas des professionnels. Je suis profondément contre le cumul dans le temps et dans l’espace des mandat : la Démocratie est l’affaire de tous-toutes, il faut que chacun-chacune puisse exercer, sans complexe, un mandat.

En effet, je suis devenue Sénatrice EELV de Seine et Marne, remplaçante de Nicole BRICQ, ministre, à compter du 17 juin 2012. Je fus ainsi membre de la Commission des lois, membre de plusieurs commissions d’enquête et membre du bureau de déontologie sénatoriale (si si cela existait).

J’ai quitté la fonction de sénatrice le 2 mai 2014, suite au retour de Nicole à son fauteuil.

Je redeviens sénatrice après le décès de Nicole, pour 6 semaines, à compter du 8 août 2017, la pire des situations de l’avis de tous ceux qui l’ont vécue…pour finir le 1er octobre 2017, minuit.

Entre 2004-2010, j’ai été élue au conseil Régional d’Ile de France, vice-présidente de la commission des finances, secrétaire de la commission Politique de la Ville. J’intervenais aussi à la commission de discipline des fonctionnaires ainsi que dans les organismes paritaires pour leurs carrières.

Je représentais le Conseil régional auprès de Lycées privés et publics seine et marnais et surtout auprès de l’Institut des jeunes aveugles de Paris.

J’étais membre aussi des conseils d’administration du Plan local pour l’insertion par l’économie (PLIE) et de Pôle-Emploi-Melun. Sans compter ma présence au Conseil départemental d’accès au droit, au bureau de la commission chargée d’organiser la protection du bassin des deux Morin à la Ferté-Gaucher… et enfin j’étais vice-présidente de la base de Loisirs de Jablines.. ouf

Contre tous les cumuls, pour les avoir subis pendant 6 ans, ces représentations du Conseil régional faisant partie du rôle d’une Conseillère, je suis redevenue avocate, spécialiste des droits des étrangers, mais aussi du droit des assistantes maternelles-familiales et de l’adoption.

En 1995, j’avais été élue au conseil municipal de Melun dont j’ai démissionné deux mois après pour dénoncer la collusion entre la droite et le Front national, espérant ainsi montrer les dangers d’une droite sure d’elle mais reniant ses valeurs républicaines.

En 1994, j’étais devenue avocate en droit public tout en développant une carrière d’avocate d’assises, spécialisée dans la défense des enfants incestués..

J’ai été chargée du contentieux dans un office d’HLM puis j’ai créé le poste de juriste auprès des travailleurs sociaux de la direction de la solidarité du conseil général de Seine et Marne.

J’ai été sept ans pionne, surveillante d’externat et d’internat pendant mes études, chargée « d’enseigner » la culture générale et le résumé de texte [1] à des étudiants-étudiantes à l’université de Poitiers.

Je suis diplômée d’études approfondies en théorie du Droit, diplôme passé à Nanterre où j’ai rencontré Rémi en 1976.

Nous avons trois enfants :

L-M, 39 ans, agrégée de maths, prof de maths et maman de Cl et de Xa.

E., 35 ans, agrégée de lettres classiques, docteur en latin médiéval grâce à un illustre ministre de Charlemagne. Elle est aussi opposée que moi à la googlelisation rampante de notre vie privée … d’où la majuscule qui remplace les prénoms, pourtant charmants ! Elle est la maman de Co.

M, 31 ans, docteur en théologie et histoire, chercheur en textes apocryphes.

Outre ma famille et le Morvan, mes passions sont la longue randonnée à pied, la chasse aux champignons, le tricot, le ski de printemps en rando, le bridge et la Vie !

Hélène Lipietz, EELV

Bibliographie

La procédure préalable à l’adoption, Revue française de décentralisation, n ° 2, Novembre 1995.

Note sous CAA Nantes, 29 mars 1995, IME d’Ancenis, Revue française de décentralisation, n ° 2, Novembre 1995.

Le nouveau statut des assistants maternels : Revue de droit sanitaire et social, 1993 p.145.

Saisies et expulsions : les droits du débiteur mieux garantis, MTP, 11 décembre 1992, p. 32.

L’agrément des assistantes maternelles comme acte administratif Revue de droit sanitaire et social, 1990 p. 389.

Bailleurs et troubles de colocation, AJPI, 1989 p. 8.

L’état exécutoire : une procédure méconnue, MTP 23 septembre 1988

Tribunal d’Instance : procédures moins onéreuses, MTP, 6 mai 1988, p. 62 (non signé). Articles et ouvrages cosignés de Hélène LIPIETZ et Rémi ROUQUETTE Ouvrages

Droit du logement social ; Éditions du Moniteur, Collection l’Actualité juridique, 2 tomes, 1991, mise à jour 1993. Articles

Collectivités territoriales, un code unique et modernisé (à propos du CGCT) MTP 22 mars 1996 p. 74. La répartition du contentieux en matière de logement social, AJPI 1992 p. 504. Chronique de jurisprudence HLM 1989-1992 AJPI 1992 p 344. La fiscalité au secours du logement social, AJPI, 1991, p. 414.

Un toit pour tous ? analyse des dispositions de la loi du 31 mai 1990 sur le « droit au logement », MTP 22 juin 1990, p. 81.

Chronique de jurisprudence HLM 1985-1989 AJPI 1990 p. 169.